Les Beatles : Album Double Blanc (ou White Album)

En 2018, l’album Double blanc des Beatles fêtera son cinquantième anniversaire. pour les cinquante ans du Double Blanc, vous aurez le plaisir de découvrir très prochainement à cette adresse, un site intégralement dédié au White album, ce double album des Beatles, déroutant publié en 1968.

En attendant cette publication, bref retour sur cet album !

UN OVNI dans la discographie des Beatles !

L’album Blanc des Beatles est publié en novembre 1968. Premier point important à retenir, c’est que ce disque des Beatles est le premier a être publié sous leur propre label : Apple.

Ensuite, notons que le White Album des Beatles est publié juste après le mythique et tant adulé Sgt Pepper’s, paru en juin 1967.

Qui a pu oublier la mythique pochette de Sgt. Pepper’s, avec ses couleurs psychédéliques, et nos quatre Beatles, John Lennon, Paul McCartney, Ringo Starr et George Harrison, vêtus dans des uniformes militaires chamarrés de la Brigade du Sergent Poivre ? Qui a oublié les rythmes pop et parfois psyché de Pepper’s…. Un vrai feu d’artifices…. et un prélude au Summer of Love !

Avec le White Album des beatles, il est bon d’oublier tout cela ! Oubliez la palette de couleurs estivales et psychédélique de Pepper’s… Le Double Blanc si il reprend le concept de la pochette cadeau de Pepper’s, n’a de point commun avec son prédécesseur que cela. En effet, les couleurs ont laissé place au blanc immaculé… la pochette chargée de Pepper’s est bien loin de cette pochette blanche du White album, et de ce simple lettrage “The Beatles”, accompagné d’un numéro…

La pochette de l'album blanc des Beatles La pochette de l’album blanc des Beatles[/caption]

Si nous avons parlé de vraie pochette surprise autour de l’album “The Beatles” ce n’est pas pour rien. En effet, le Double Blanc des Beatles reprend le concept expérimenté avec Sgt. Pepper’s. Le fan des Beatles aura en effet la surprise de découvrir à l’intérieur de la pochette du disque blanc, un immense poster fait de collages de photos, et à son verso, les paroles des chansons.. mais aussi 4 photos individuelles des Beatles… L’absence de photo de groupe donne “le la” avant d’écouter le disque.

Un contexte bien particulier

Le Double Blanc parait dans un contexte bien particulier, sur plusieurs point. Tout d’abord, rappelons que les Beatles ont stoppé net les concerts en 1966, après une tournée américaine chaotique et laborieuse.  Cette chronologie vous permettra de resituer l’album :

La gestation de l’album « The Beatles « , que l’on appelle plus couramment le « Double Blanc  » commence à la croisée de bien des évènements.

Tout d’abord, rappelons que « The Beatles  » est l’album qui suit le psychédélique et extraordinaire « Sergeant Pepper’s Lonely Hearts Club Band « . Entre le 1er juin 1967 qui marque la sortie de cet album et le mois de Mai 1968 qui marque l’enregistrement des premières démos de cet album, bien des événements viennent étreindre la vie du groupe, provoquant des dissensions perceptibles à une rupture au sein du groupe.

Les Beatles sont tout d’abord enrôlés par la Maharishi Maesh Yogi, gourou indien, qui tente de leur détourner de l’argent, alors que les Beatles espéraient trouver auprès de lui un peu de réconfort spirituel après des années de fuite en avant lors de la Beatlemania. Première désillusion et première cassure au sein du groupe. Alors qu’ils sont en Inde dans le Hashram du Maharishi, Paul et Ringo quittent subitement cette retraite et abandonne John et George… première atteinte sans doute à l’image du groupe.

Autre fait marquant qui précède le début des sessions d’enregistrement du Double Blan c’est sans nul doute le décès de Brian Epstein, manager du groupe. Accident ? suicide ? Meurtre ? L’affaire ne sera jamais vraiment élucidée, mais l’ami de toujours n’est plus lorsque les Beatles au mois de Mai 1968 entrent en studio.

Enfin, dernier point marquant de cette période est sans nul doute l’arrivée de Yoko Ono dans la vie de John, une influence qui poussera John a se montrer plus productif que jamais, mais qui à long terme détruira la synergie du groupe.

Mai 1968

  • 26 Mai 1968 : Les Beatles se retrouvent à la villa de George, « Kinfaus « , à Esher. Ils enregistrent des maquettes de chansons qui pourraient figurer sur leur prochain album. La plupart de ces titres ont été composés en Inde, lors de leur séjour auprès du Maharishi Mahesh Yogi. Les chansons de John sont tout d’abord enregistrées : « Cry Baby Cry », « Child of nature »(qui deviendra « Jealous Guy  » sur l’album « Imagine « ), « The Continuing Story of Bongalow Bill », « I’m so tired », « Yer Blues », « Everybody’s got Something to hide except me and my monkey », « What’s the new Mary Jane »et « Revolution « .Ensuite, viennent les compositions de George : « While my guitar gently weeps », « Circles », « Sour milk sea », « Not Guilty « , et « Piggies « . Ils reviennent à nouveau à un titre de John, « Julia « , avant d’attaquer sur les compositions de Paul : »Blackbird « , « Rocky racoon », « Back in the USSR », « Honey Pie », « Mother Nature’s son », « Ob-la-di, Ob-la-da », et « Junk « . Le rendez-vous de Esher se termine par l’enregistrement de deux autres titres de John : « Dear Prudence », et « Sexy Sadie « .
  • 30 Mai 1968 : Studios d’Abbey Road. Le travail commence sur ce qui va devenir le Double album « The Beatles »n plus coonnu sous le nom de « Album Blanc « . Le premier titre a être travaillé est « Revolution  » de John.
  • 31 Mai 1968 : Studios d’Abbey Road : Continuation du travail sur la chanson « Revolution I « . Les six dernières minutes sont supprimées et vont servir de base au chaotique « Revolution 9 « .

Juin 1968

  • 5 Juin 1968 : Studios de Abbey Road. Enregistrement de « Don’t pass me by « , la première composition de Ringo à être utilisée sur un album des Beatles.
  • 11 Juin 1968 : John travaille sur « Revolution 9 « , avec sa compagne Yoko Ono. Paul, dans un autre studio, enregistre et mixe « Blackbird  » sans l’aide des autres Beatles.
  • 20 Juin 1968 : John et Yoko utilisent 3 studios en simultané pour l’assemblage des boucles qui vont constituer « Revolution 9 « . L’une d’entre elle provient d’une cassette d’examen de l’académie royale de musique et comporte la voix anonyme d’un homme qui pose la question « Number nine ? « . De cet enregistrement, John et Yoko créent une boucle infini qu’ils peuvent insérer à loisir dans le morceau.
  • 21 Juin 1968 : Le travail se termine sur « Revolution I  » avec l’adjonction de la section cuivre et du solo de guitare.
  • 24 Juin 1968 : George Harrison s’improvise producteur, et donne la chanson « Sour Milk Sea « , enregistrée à Esher à Jackie Lomax, un de ses amis de Liverpoool.
  • 25 Juin 1968 : John et Yoko continuent leur travail sur « Revolution 9 « , et réduisent le morceau de 1 minute.
  • 26 Juin 1968 : Enregistrement de « Goodnight « , la berceuse que John a composé pour son fils Julian. John l’interprète plusieurs fois de suite pour que Ringo s’habitue à l’intonation et au phrasé. John refusera d’interpréter ce titre dont il est le géniteur, pensant que ce dernier pourrait nuire à l’image de « dur  » qu’il essaye de se donner.

Juillet 1968

  • 1er Juillet 1968 : John enregistre la piste chant de la chanson « Everybody’s got Something to hide except me and my Monkey « .
  • 3 juillet 1968 : Paul recommence l’enregistrement de « Ob-la-di, Ob-la-da « , fortement déçu par le premier rendu de l’enregistrement de Esher.
  • Les répétitions commencent pour l’enregistrement définitif de « Revolution « , qu’John aimerait voir figurer en face A d’un 45 T. L’histoire ne lui donnera pas gain de cause puisque ce titre atterrira en face B du 45T consacrant la chanson de Paul « Hey Jude « .
  • 11 Juillet 1968 : Un piano et une basse sont rajoutés à la chanson « Revolution « .
  • Un section cuivre est ajoutée sur « Ob-la-di, Ob-la-da « .
  • 12 juillet 1968 : Fin des sessions d’enregistrement de la chanson « Don’t pass me by « , de Ringo.
  • A compter de minuit ce jour là, le groupe travaille sur de nouvelles pistes de basse et de guitare pour « Revolution « .
  • 15 Juillet 1968 : Paul enregistre la piste chant de « Ob-la-di, Ob-la-da « .
  • Paul refait le mixage de « Revolution « .
  • Début des répétitions de la chanson « Cry Baby cry « .
  • 16 Juillet 1968 : Geoff Emerick décide qu’il ne peut plus travailler avec les Beatles, et présente sa démission au groupe, démission motivée par les injures, et le comportement hautain adopté par certains membres des Beatles à l’égard des techniciens de studio.
  • 19 Juillet 1968 : Début des sessions d’enregistrement de « Sexy Sadie « .
  • 22 Juillet 1968 : Enregistrement d’une nouvelle version de « Goodnight « , avec un orchestre.
  • Ringo s’isole dans un studio afin d’enregistrer ses propres pistes de chant.
  • 23 Juillet 1968 : « Everybody’s got Something to hide except me and my monkey  » est terminé.
  • 25 Juillet 1968 : Début des sessions d’enregistrement de la chanson de George « While my Guitar gently weeps « .
  • 29 Juillet 1968 : Début des sessions d’enregistrement de la chanson « Hey Jude « .

Août 1968

  • 1er Août 1968 : Studios Trident : L’orchestre, la basse et le chant sont enregistrés pour « Hey Jude  » sur une console 8 pistes des studios Trident de Soho. Une forte dispute éclate entre John qui voudrait que « Revolution  » soit la face A du futur 45T et Paul qui désire que ce soit « Hey jude « .
  • 2 Août 1968 : Studios Trident. « Hey jude est terminé et mixé.
  • 7 Août 1968 : Travail sur la chanson « Not Guilty  » de George. La séance de travail se termine à 5h30 du matin.
  • 8 Août 1968 : Enregistrement de la 108eme prise pour la chanson « Not Guilty « , qui sera finalement écartée de la sélection des titres pour l’album.
  • 9 Août 1968 : Travail supplémentaire sur « Not Guilty « .
  • Après cette session de travail, Paul, tout seul, enregistre « Mother Nature’s Son « . Aucun autre Beatles ne participera du reste à ce morceau.
  • 13 Août 1968 : Reprise du travail sur « Sexy Sadie », et début des sessions sur « Yer Blues « . Pour cette chanson, le groupe décide de s’enfermer dans une toute petite cave avec de recréer le même type de sensation claustrophobe connu lors du temps de la Cavern. Tout le monde est très satisfait de l’acoustique.
  • 14 Août 1968 : « Yer Blues  » est terminé. Après le départ de Paul et de Ringo, George et John restent au studio et enregistrent « What’s The New Mary Jane « , l’une des chansons semi-expérimentales écrites par John sous l’influence de Yoko.
  • 15 Août 1968 : Séance d’enregistrement pour la chanson de Paul « Rocky Racoon « .
  • 16 Août 1968 : Enregistrement d’une nouvelle version de la chanson « While my Guitar Gently weeps  » de George.
  • 20 Août 1968 : « Yer Blues  » est enfin terminé. Paul ajoute une piste de section de cuivre à « Mother Nature’s son « . Après cela il enregistre le très court « Wild Honey Pie », et « Etcetera  » qui sera une maquette à l’intention de Marianne Faithfull qui ne l’enregistrera jamais. Ringo est très sensible à la tension qui règne en studio, et ne cesse de menacer les autres de démissionner. Manquant à plusieurs reprises des roulements de batterie sur « Back in the USSR « , il claque la porte des studios d’Abbey road, et part en Méditerrannée sur le yacht affrété par son ami Peter Sellers.
  • 23 Août 1968 : Suite et fin de l’enregstrement de « Back in the USSR « .
  • 28 Août 1968 : Les Beatles sans Ringo, se mettent à enregistrer « Dear Prudence « .
  • 30 Août 1968 : Mixage de la chanson « Dear Prudence « .

Septembre 1968

  • 3 Septembre 1968 : Ringo revient au studio. Il a décidé de rester au sein du groupe. Il découvre que sa batterie croule sous des gerbes de fleurs. Ce jour là, le groupe n’enregistrera aucune chanson, car les techniciens sont en train d’installer la console 8 pistes qui faisait si cruellement défaut aux studios d’Abbey Road.
  • 4 Septembre 1968 : Twickenham Film Studio : Tournage du film promotionnel de la chanson « Revolution « .
  • 6 Septembre 1968 : Eric Clapton vient enregistrer son célèbre solo de guitare sur le titre de George « While my Guitar Gently weeps « . Ringo est aux percussions, Paul joue de la basse fuzz, et enregistre les harmonies vocales qui doivent appuyer le chant de George
  • 10 Septembre 1968 : Voix supplémentaires ré-enregistrées pour le titre « Helter Skelter « .
  • 11 Septembre 1968 : Début des sessions d’enregistrement pour la chanson « Glass Onion « .
  • 16 Septembre 1968 : Première session pour la chanson « I Will « . Travail supplémentaire apporté à la chanson « Glass Onion « .
  • 17 Septembre 1968 : Fin des sessions de travail sur « I Will « .
  • 18 Septembre 1968. Travail sur « Birthday « .
  • 19 Septembre 1968 : Enregistrement de « Piggies « , avec la participation de Chris Thomas au clavecin
  • 20 Septembre 1968 : Fin des sessions d’enregistrement de « Piggies « .
  • 23 Septembre 1968 : Début du travail sur le titre « Hapiness is a warm gun « .
  • 25 Septembre 1968 : Fin des sessions de travail sur « Hapiness is a warm gun « .

Octobre 1968

  • 1er Octobre 1968 : Travail sur la chanson de Paul « Honey Pie  » aux Studios Trident.
  • 3 Octobre 1968 : Les Beatles se remettent au travail sur la chanson « Savoy Truffle « .
  • 4 Octobre 1968 : Paul s’entoure d’un orchestre de 14 musiciens pour enregistrer « Martha My Dear « . Paul apporte la touche finale à « Honey Pie « .
  • 5 Octobre 1968 : George enregistre la piste chant sur « Savoy Truffle « . Paul assure les parties basse et batterie du morceau.
  • 7 Octobre 1968 : Début d’une très longue session d’enregistrement qui va durer de 14h30 à 7h du matin. Travail sur la piste rythmique de « Long, long, long « . John est absent.
  • 8 Octobre 1968 : Nouvelle session marathon qui commence à 16h et s’achèvera le lendemain matin à 8h du matin. Enregistrement et mixage des titres écrits par John : « I’m so tired », et « The continuing Story of Bungalow Bill « , et « Long, Long, Long  » de George.
  • 9 Octobre 1968 Travail sur « The continuing Story of Bungalow Bill « , et « Long, long, long « .Paul enregistre à toute vitesse dans un studio voisin le très rock « Why don’t we do it in the road « .
  • 10 Octobre 1968 : Fin de travail sur les chansons « Piggies « , et « Glass onion « .
  • Paul et Ringo se retrouvent en studio pour achever « Why don’t we do it in the road ? « .
  • 13 Octobre 1968 : John enregistre et supervise l’enregistrement de « Julia  » sans l’aide des autres Beatles.
  • 14 Octobre 1968 : Pistes supplémentaires rajoutées à « Savoy Truffle « . Le reste de la séance de travail est consacré au mixage de toutes les plages. Le double album est presque terminé.
  • 16 Octobre 1968 : Paul, John et George Martin travaillent 24 heures d’affilées de 17h à 17h le lendemain, à choisir les titres et à organiser l’ordre de plages sur les quatre faces du double album. C’est un vrai marathon. Chaque studio, chaque salle d’audition d’Abbey Road est réquisitionnée : les studios 1,2 et 3, ainsi que les salles 41 et 42. Au final 30 titres sont sélectionnés par les Beatles. George ne participe pas au choix des chansons.

Novembre 1968

  • Publication de l’album

Les chansons du Double Blanc

En écoutant le Double Blanc des Beatles, le fans sent bien souvent l’apport de chacun des membres des Beatles. En effet, là où de par le passé la sensation de travail de groupe émerge, cette fois, les choses sont claires : chaque Beatles porte sa chanson, et invite ou non les 3 autres à y jouer… voire invite des musiciens tiers à jouer sur le disque : ce sera par exemple le cas d’Eric Clapton, qui jouera sur le Double Blanc des Beatles, sur invitation de George Harrison.

Aussi, et à l’écoute de l’album, là où Sgt. Pepper’s semble se dérouler comme un tapis, le White Album semble plus décousu, tel un vrai patchwork musical, où tous les styles se rencontrent.

La liste des chansons du Double Blanc

Voici la liste des chansons du White Album des Beatles : Back in the U.S.S.R. / Julia / Dear Prudence / Glass Onion / Ob-La-Di, Ob-La-Da / Wild Honey Pie / The Continuing Story of Bungalow Bill / While My Guitar Gently Weeps / Happiness Is a Warm Gun / Martha My Dear / I’m So Tired / Blackbird / Piggies / I Will / Don’t Pass Me By / Why Don’t We Do It in the Road? / Rocky Raccoon / Birthday / Yer Blues / Mother Nature’s Son / Everybody’s Got Something to Hide Except Me and My Monkey / Sexy Sadie / Helter Skelter / Long, Long, Long / Revolution 1 / Honey Pie / Savoy Truffle / Cry Baby Cry / Revolution 9 / Good Night

Les paroles des chansons du Double Blanc des Beatles

Vous retrouverez très prochainement sur notre site, toutes les paroles des chansons du Double Blanc des Beatles.

La traduction des chansons du Double Blanc des Beatles

Vous allez pouvoir découvrir sur ce site, les traductions des chansons de l’Album Blanc des Beatles. Il s’agira des traduction en français des chansons du White album.  Elles vous permettront de mieux comprendre l’histoire des chansons du Double Blanc, mais aussi la signification des chansons des Beatles sur le White album.

L’histoire des chansons

A l’occasion de la publication de ce nouveau site sur  les Beatles, nous vous expliquerons aussi l’histoire des chansons du Double Blanc des Beatles.

Questions sur le Double Blanc des Beatles ?

  • Quelle est la durée du Double blanc des Beatles ?
    L’album Blanc des Beatles dure 93 minutes 45
  • Quelles est la date de sortie (date de publication) du White album des Beatles ?
    L’album blanc des Beatles a été publié le 22 novembre 1968
  • Qui est le producteur du Double Blanc des Beatles ?
    C’est George Martin qui a produit le Double Blanc des Beatles.
  • Qui est le Maharishi Maesh Yogi ?
    Il s’agit d’un maître spirituel hindoue qui convaincra les Beatles de le rejoindre en Inde dans son Hashram. Là, les Beatles pratiqueront la méditation, et composeront beaucoup de chansons.
  • Dans quel studio ont été enregistrées les chansons du Double Blanc des Beatles ?
    Les chansons du White album des Beatles ont été enregistrées dans les studios EMI de Londres (Abbey Road) mais aussi aux studios Trident de Londres.
  • Sur quelle chanson du Double White des Beatles, Eric Clapton joue ?
    Eric Clapton joue sur la chanson While My Guitar Gently Weeps, qui est une chanson de George Harrison.
  • Quel Beatles a quitté le groupe pendant les sessions d’enregistement du Double Blanc des Beatles ?
    Ringo Starr a quitté les Beatles lors des sessions d’enregistrement du Double Blanc. Il est alors parti en Sardaigne passer des vacances et se reposer.
  • La chanson « Back in the USSR » est un clin d’oeil à quel musicien ?
    Le titre « Back in the USSR » de Paul McCartney est un clin d’oeil à la chanson « Back in the USA » de Chuck Berry.
  • Par qui est inspiré la chanson expérimentale Revolution 9 de John Lennon et qui est sur le Double Blanc ?
    Le titre expérimental « Revolution 9 » est un titre grandement inspiré des travaux de Edgar Varèse.
  • Quel est l’artiste qui a conçu et imaginé la pochette de l’album blanc des Beatles ?
    La pochette du White Album des Beatles a été imaginée par Paul McCartney et Richard Hamilton.
  • Qui est Charles Manson ?
    Charles Manson, qui est mort en 2017, est un assassin qui s’est grandement inspiré des chansons du Double Blanc, dont « Helter Skelter » est « Piggies » pour commanditer une série de meurtres.
  • Qui sont les musiciens invités qui ont participé à l’enregistrement du Double Blanc des Beatles ?
    Parmi les musiciens invités à participer à l’enregistrement du Double Blanc, on trouve Eric Clapton, Mal Evans, Jack Fallon, pattie Harrison, Jackie Lomax, Yoko Ono, et Maureen Starkey.
  • Qu’est ce que le Grey Album ?
    Il s’agit d’un album du DJ Danger Mouse, qui contient des remix et des mashups des chansons qui sont sur le Double Blanc des Beatles, mixés avec des titres du Black Album de Jay-Z
  • A quelle date les Beatles ont rencontré pour la première fois le Maharishi Maesh Yogi ?
    La première rencontre des Beatles avec le Maharishi est antérieure à l’enregistrement du Double Blanc. Elle a lieue le 24 août 1967, au Hilton Park de Londres, à l’initiative de la femme de George Harrison, Pattie.
  • A qui s’adresse la chanson « Sexy Sadie »  de John Lennon et qui est présente sur le Double Blanc ?
    Cette chanson du White Album est une chanson que John Lennon a composé alors qu’il était en pleine désillusion au sujet du Maharishi Maesh Yogi, et qu’il pensait que ce dernier s’était livré à des gestes déplacés à l’égard de certains de ses disciples et élèves.